NIZINNY FOR FUN

Le nizinny dans tous ses états. Amis(es) du pon, venez partager vos moments nizinny avec des amateurs de la race. Humour, conseils, photos.... et plus !
 
AccueilAccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Nizinny-for-fun

Nizinny-for-fun

Partagez | 
 

 Les bases d'une bonne éducation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akernar Dénébola
avatar

MegaModo
MegaModo
Messages : 195
Date d'inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Les bases d'une bonne éducation   09/10/11, 05:13 pm

Education:  Tout un programme ! On va commencer par des petits conseils puis on dissertera un peu plus loin.

- habituez le quelques minutes par jour à porter un collier qu’il s’y habitue.

- Avec 5 à 10 minutes par jour au début, habituez le à marcher en laisse avec vous. Commencez à le sortir d’abord chez vous, puis dans des endroits calmes pour arriver peu à peu à des endroits plus animés afin qu’il s’habitue progressivement aux nouveaux bruits de son nouvel environnement. Plus on attend, plus le chien grandit et plus la résistance grandit avec lui. Se retrouver avec un chien qui réfute la laisse plus tard et qui a peur de tout est plus qu’un inconvénient, c’est difficile à vivre. C’est dans les premiers mois de son existence que le chiot, relativement insouciant voir inconscient (des dangers notamment), apprend les choses le plus facilement.

- La voiture: au début, mettez le dans la voiture à l’arrêt (moteur éteint), jouez avec lui. Puis même chose, moteur tournant. Le jeu détourne l’attention et désamorce le stress. Après quelques séances, commencez à rouler un peu, aller de plus en plus loin, de plus en plus longtemps. N’oubliez pas qu’un départ en voiture doit aussi toujours aboutir sur quelque chose de positif, d’agréable. Si elle ne sert que pour aller chez le vétérinaire ou vers une contrainte, elle sera vite prise en grippe.
Le chien qui bave est un chien stressé ; celui qui vomit est malade : évitez de lui donner à manger avant un départ en voiture. Si cela persistait, il existe en d’excellents remèdes en homéopathie adaptés pour chaque cas.

- N’oubliez jamais que dans l’éducation, le détournement d’attention par le jeu est un facteur déterminant.

- Donnez lui SON coin repos et SON coin repas, toujours les mêmes afin de le stabiliser mais aussi qu’il puisse y trouver refuge s’il a envie d’avoir un peu de tranquillité et de paix.

- Donnez lui des jouets (caoutchouc dur) , des os à mordiller : qu’il fasse ses dents ailleurs que sur vos chaussures, pieds de chaise ou de table … Ne lui donnez pas de vieilles chaussures ou pantoufles, il ne fera pas la différence avec les neuves : elles portent aussi votre odeur.

- Ayez toujours les mêmes mots pour les interdictions et autres ordres.


Maintenant allons plus loin dans les détails

De nuit comme de jour, il doit pouvoir dormir en paix ; les enfants doivent apprendre à respecter ce sommeil. Un chien surpris dans son sommeil peut mordre sans le vouloir vraiment et sans pour autant être un chien agressif et dangereux.

Dés le début, n’acceptez pas qu’il vous mordille le bas du pantalon, les manches, les cheveux ou les mains ; cela deviendra vite aussi une mauvaise habitude, comique au départ mais de plus en plus insupportable au fur et à mesure qu’il grandira.

- Le jeu: Il n’est pas utile de jouer à l’affrontement avec son chien. Pour vous c’est un jeu pas pour lui : si vous le laissez gagner, il se mettra vite en tête que vous pouvez être battu par lui (dominance) et vous ne serez plus son chef : vous allez vers de graves problèmes d’obéissance. Si c’est vous qui gagnez chaque fois, vous le désespéré et lui faites perdre sa confiance en lui-même ; négatif aussi. Jouez avec lui en lui envoyant un objet à ramener ; en courant avec lui etc. … les façons de jouer ne manquent pas !

- Lui donner à manger: Il doit toujours manger après vous et toute la famille (hiérarchie) et il doit apprendre à vous laisser toucher et même prendre la gamelle même si elle n’est pas finie. Cela évitera sûrement un jour un drame avec des enfants qui iront farfouiller dans la gamelle. Donc dés le début à chaque repas, touchez sa gamelle pendant qu’il mange ; touchez le LUI et, de temps en temps, retirez la lui pour la lui redonner aussitôt. Tous les membres de la famille devront agir ainsi aussi. Il grogne ? Réprimande et on recommence.
Même attitude envers ses jouets et toutes ses affaires : apprenez lui à les donner, voir à les apporter. Il doit accepter, en tout cas, qu’on les touche ou qu’on les prenne.

- Fautes, sanctions, récompenses: Si vous devez le réprimander, secouez le en le tenant par la peau du cou avec une voix mécontente, exactement comme sa mère l’aurait fait. Il recommence semonce plus sèche, répétez jusqu’à ce qu il cède. Revenez ensuite immédiatement à votre attitude habituelle. Mais si vous devez le punir, c’est tout de suite, dés qu’il a commit la faute. Après avec le temps écoulé, votre chien a oublié et ne comprendra pas pourquoi vous êtes fâché. Par contre, il associera votre arrivée à punition et donc vous fuira ! Soyez ferme, une grosse voix, pardonnez aussi vite et ne harcelez jamais. Par contre, s’il obéit : une récompense (caresse, compliment, un peu de jeu).

Compliments et réprimandes sont les mots clés d’une éducation. Soyez loyal et gardez toujours votre calme. Il n’est jamais nécessaire de battre un chien ou de lui « flanquer une volée » s’il a été convenablement éduqué. Mes chiens craignent l’intonation de ma voix et savent que quand il y a punition, c’est qu’ils l’ont méritée. La crainte de ce que je pourrais éventuellement leur faire est plus grande et plus importante que de connaître mes limites ! Une sévère correction montre au chien l’étendue d’une punition ; lui montre vos limites, l’endurcit ou le désespère mais en tout cas lui fait perdre sa confiance en lui mais surtout en l’homme. Un jeune chien peut vous mordre quand vous le punissez trop fort, c’est son seul réflexe et moyen d’autodéfense (il n’est ni fou, ni agressif) : ne lui apprenez pas à se défendre contre vous !

Il faut ensuite se mettre à sa portée et PENSER CHIEN : un chien est un animal habitué à vivre en groupe et donc en hiérarchie et il a besoin que l’homme soit son chef de meute. Il doit donc apprendre des règles simples et aucun chef de meute ne doit accepter qu’un membre de son groupe le nargue, désobéisse ou l’agresse. Nous lui apprenons nos règles humaines mais n’oubliez jamais les siennes qui tiennent compte de son instinct. Ainsi tourner en rond sur lui même avant de se coucher est uniquement un acte pour préparer la couche et éloigner tout nuisible. Marquer son territoire, enterrer un os etc. font aussi partie de son héritage de canidé.

- La hiérarchie: Pour être équilibré votre chien doit tenir, dans votre famille, sa place de chien !  Même si vous l’adorez, ce n’est pas un être humain et encore moins un de vos enfants, voir votre enfant. Certains faits, gestes, actes pour vous sans signification particulière peuvent amener votre chien à se considérer comme un chef et donc comme un dominant. S’il décide de tout, il n’en est pas pour autant agressif, du moins au début. Tout se passera bien tant que son attitude est acceptée et que vous jouez, même inconsciemment, le rôle de dominé, de soumis. Mais voilà, un beau jour il y a quelque chose que vous n’accepterez pas ou alors il aura mérité une punition ; que se passera t il alors ? Croyez vous qu’un dominant accepte de se faire remettre en place par un dominé ? Que nenni ! Et là l’accident arrivera, parce que lui, par contre, en tant que chef se doit de VOUS remettre à votre place. De là, l’agressivité, les agressions et les morsures. Alors dés le début, apprenez à votre chien qui est le chef, soit VOUS et toute la famille. Dans la hiérarchie de meute, il doit être au bas de la pyramide !

Une chose indispensable à faire : Mettez régulièrement votre chiot à terre sur le dos en le tenant par la gorge. Tant qu’il se débat, qu’il hurle, qu’il mordille, vous ne lâchez pas. Lorsqu’il se soumet, se détend, relâchez le. Cela vous semble barbare ? Et que fait donc un dominant dans une meute de loups ou de chiens sauvages, croyez-vous ? C’est le premier acte de dominance d’un chef et un soumis se couche toujours ainsi offrant sa gorge. Toute la famille doit le faire.

Pour bien comprendre, voyons les principes de base :

- le chef mange toujours le premier. Votre chien mangera donc après vous ou à une heure suffisamment éloignée de votre propre repas. Ne rien lui donner lors de votre repas et refuser qu’il quémande.
- le chef entre et passe le premier.
- Le chef surveille les mouvements du groupe et occupe de ce fait la position la plus élevée (stratégique) dont il n’accepte pas d’être délogé. Votre fauteuil, votre lit ne sont pas ceux du chien ; mais si vous acceptez l’un, vous devez admettre l’autre sous peine de provoqué une situation ambiguë : il est tout à tour chef et dominé d’où en général une attitude du canidé remettant sans cesse en question l’humain.
- Le chef décide quand il veut être caressé et quand il veut caresser (en général, le chien vient vous susciter pour être caressé et vous y répondez : il a gagné car il a décidé, lui, du moment !!). A vous donc de demander le contact aussi souvent que vous le désirez mais renvoyez le quand c’est lui qui prend l’initiative.
- Le chef a le droit de mordiller, de pincer, de grogner le soumis sans que celui-ci n’ait le droit  de répliquer. De là, ce que dis plus haut : ne pas accepter le mordillement des mains etc. .. De même que vous trouvez comique et comme une preuve d’intelligence les attitudes telles que celle du chien qui aboie pour demander à sortir (ou à rentrer), pour manger ou pour boire… il a encore gagné : il a décidé du moment, de SON moment. De la même manière, vous devez refuser le chevauchement qui est un acte de dominance.
- Un chef refuse les soins, le toilettage et les manipulations. D’où obligation de commencer tôt les séances de brossage, de toilettage…..

Et surtout, ne craignez rien : il ne va vous prendre en grippe. Bien au contraire plus vous attirez le respect d’un chien plus il vous aimera et sera attentif à vos demandes.

Enfin si vous possédez plusieurs chiens, il vous faudra aussi gérer la hiérarchie dans la sous meute canine cette fois (en plus de celle dont on vient de parler) !

- La socialisation: La voiture, la laisse, la découverte de l’environnement en font partie. De même que lui permettre de découvrir d’autres animaux de son espèce ou non (chat, chien, cheval, mouton…). Mais ne pas le laisser courir après une poule ou un chat l’est tout autant. Ne le laisser pas non plus courir sans arrêt comme un tout fou, il a besoin de repos (les nutriments de sa ration doit servir à sa croissance et non à soutenir un excès d’exercice). Méfiez vous donc de VOUS qui lui en demanderez trop.

Si vous avez un autre chien chez vous : c’est le rôle du plus âgé et premier installé de remettre à sa place et de réprimander le plus jeune et nouvel arrivé.
Car « premier installé »  n’acceptera put être pas tout de suite de partager et son territoire et votre affection. Sans compter qu’un jeune chiot est un véritable bourreau pour un chien adulte : et que je te mords, et que je te tire les oreilles, les moustaches, le poil…
Laissez le plus âgé corriger l’insolent ; ne soyez que l’arbitre et intervenez en tant que chef (nous y revoilà) si cela dégénère. Montrez bien à « premier installé » que vous l’aimez toujours autant ; ne changer rien à ses habitudes et évitez que tout le monde n’en ait que pour le nouveau, délaissant le plus ancien : avec le temps, cela fera une paire d’amis !

- La maison: Si vous devez laisser votre chien seul, veillez à ne pas laisser traîner des objets susceptibles d’être mâchouillés.  Attention aux câbles, prises et fils électriques ; aux serviettes et nappes « qu’on » aimerait bien tirer à soi : tout objet posé dessus descendrait à l’étage inférieur … cassé ! Attention aussi aux jouets de petites tailles de vos enfants que le chiot pourrait ingérer. Commencez par le laisser seul 5 à 10 minutes, restez aux alentours et écoutez ce qu’il fait. Faites lui une fête mesurée à votre retour, que cela ne devienne pas du délire avec le temps. Rallongez vos temps d’absence puis partez vraiment, il doit apprendre.

Donnez lui des phrases ou mots simples pour rythmer sa vie : on va jouer, on va manger etc. Apprenez à vos enfants à respecter le chien : n’oubliez pas qu’un enfant inconsciemment et croyant bien faire peut littéralement torturer un animal. Ce n’est ni un jouet, ni un objet de défoulement.

- Education: il est bon d’apprendre au chien, certains mots et attitudes : sage, non, assis, couché, debout, au pied ou ici…. Tout cela doit s’apprendre quand vous êtes au calme. L’interruption permanente « casse » le travail. Jamais de longue séance, cela fini par ennuyer votre chien. Mais par contre, toujours finir sur du positif et non sur un échec.

Si lors d’une séance, il apprend vite, félicitez et écourtez.  Finissez sur cet acquis correct. On apprend une chose et quand elle est acquise en laisse et en libre, on passe à l’apprentissage de l’ordre suivant. Tout en même temps n’aboutira jamais à quelque chose de correct.

Toute séance doit se finir par un peu de jeu. Enfin la meilleure récompense quand on félicite n’est pas un gâteau ou autre mais une bonne caresse.

Le mot « assis » associé à « attend » ou « pas bouger » évitera un nizinny qui sort en trombe de la voiture, surtout en ville ou sur une route…. Chez des amis, au restaurant ou ailleurs, il est agréable d’avoir un chien bien éduqué.

Il ne doit jamais se précipiter pour sortir de la maison (au risque de faire tomber quelqu’un) ou de tout autre endroit : il doit attendre votre autorisation pour tout.

Le chien ne doit pas vous sauter dessus ou alors avec votre permission : vous verrez comme il est agréable pour vous ou vos visiteurs d’avoir des pattes partout sur les habits, spécialement par temps de pluie !Ne vous inquiétez pas : il ne va pas devenir une mécanique ; cela lui laisse une large place pour être lui-même.

- La laisse: Il faut apprendre à votre chien à marcher en laisse et si possible à votre gauche. Cela pour plusieurs raisons :
- on est souvent droitier (pardon pour les gauchers) et cette main doit rester libre pour porter un sac, ouvrir une porte, tendre la main…
- en expositions, le chien doit être à gauche.
- on marche sur le côté gauche de la route : le chien n’est pas exposé aux voitures. Il ne doit pas tirer, mais marcher à hauteur de votre jambe. Rien de plus affreux que de se faire « remorquer » par le chien. Qui promène qui ? Il tire ? Un coup sec pour le ramener près de vous avec l’ordre correspondant (« jambe », « pied »).
Quoi qu’il en soit et pour tout : il faudra répéter, recommencer mais rester calme et patient. Si vous n’êtes pas en forme, remettez la leçon. Elle ne servirait à rien d’autre qu’à « mettre le chien à l’envers » lui aussi ! Finissez toute séance par du jeu pour le décontracter et lui faire comprendre que vos leçons ne sont pas que du travail ou une contrainte. Récompensez chaque instant positif.

Pour apprendre tous ces ordres et la façon de les apprendre au chien, deux solutions : la première et la meilleure : s’inscrire dans un club d’éducation canine ; la seconde :suivre un bon livre sur l’éducation canine.

- La propreté: Il n’y a pas de miracle, il y aura des accidents. Mais il y  des principes de base à respecter.

- chiot qui vient de manger va faire ses besoins, agissez en conséquence, sortez le.
- chiot tourne en rond, le nez à terre l’air de chercher quelque chose va faire une besoin naturel.
- chiot qui se réveille aura besoin de sortir.
- en règle générale, mettez le dehors régulièrement. Puis rallongez peu à peu le temps d’attente entre chaque sortie pour lui apprendre à se retenir.
- s’il fait ses besoins dehors, félicitez-le. Montrez que vous êtes content.
- s’il fait dedans devant vous, montrez votre mécontentement et sortez le.
- ne punissez pas si vous trouvez l’objet du délit plus tard : il a oublié.
- lui « mettre le nez dedans » ne sert à rien. Lui ne comprendra qu’une chose : vous vous intéressez et montrez de l’intérêt à ses petites affaires donc il recommencera.
- la nuit est longue et un chiot ne dort pas huit heures d’affilée, il lui faudra quelques temps pour contrôler sa petite vessie.
- ne nettoyez pas devant lui mais hors de sa présence et si vous utilisez de la javel, repassez un autre produit par-dessus. Javel = ammoniac -----------> proche de l’urine, donc l’incite à revenir au même endroit.

Enfin on ne met pas son chiot tout seul dehors. Qu’il pleuve ou qu’il vente, on accompagne son chiot au début ; il a fort à parier qu’il ne fera rien dans le cas contraire et ne pensera qu’à rentrer vous retrouver.


DERNIERS PETITS CONSEILS

Attention à l’erreur souvent commise: quand votre chiot aura peur de quelque chose, il ne faut ni le caresser, ni le prendre dans vos bras pour le rassurer. La caresse etc… sont des récompenses donc il a peur et vous le caressez, vous le félicitez pour sa peur, vous le renforcez dans son attitude ! On agite quelque chose (un de ses jouets par exemple), on tapote par terre etc… On appelle cela le détournement d’attention par le jeu et on l’encourage à continuer comme si de rien n’était.

Votre chien doit accepter qu’on lui ouvre la bouche pour regarder les dents. Vérifiez bien vers l’âge de 4 – 5 mois que le remplacement des dents de lait par les dents définitives s’effectue bien ; qu’une dent ne pousse pas de travers parce que l’autre n’est pas tombée !

C’est aussi vers cet âge que votre chiot va rentrer dans sa période « d’adolescent boutonneux » et donc chercher à remettre votre éducation et autorité en question. Continuez votre éducation sans rien en changer. Ne craquez pas face à cette adorable bouille poilue ; du reste très intelligente qui profitera du moindre de vos écarts, du moindre signe de faiblesse pour reprendre du terrain. Il cherchera à vous mettre en colère obéissant moins ou de travers, en faisant celui qui a peur de tout soudain… un peu comme un enfant qui vous pousse à bout pour tester la présence ou non d’autorité.
Selon votre attitude cela passera vite ou non ; ne cédez aucun terrain, ne concédez rien de guerre lasse !
Il y a parfois un second essai au moment de la puberté : « on » essaye ses « nouvelles griffes », voir ses nouveaux charmes et possibilités. Deux caps à passer puis vous aurez un chien adorable pour la vie !
Revenir en haut Aller en bas
http://akernarnizinny.free.fr
 

Les bases d'une bonne éducation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NIZINNY FOR FUN :: LE NIZINNY :: Education-
Sauter vers: